L’IMMOBILIER RÉSISTE À LA CRISE

2020 est une année très particulière pour le secteur de l’immobilier,entre un bon démarrage au niveau des ventes,un arrêt complet durant le confinement puis, de nouveau un rattrapage à partir du mois de Mai.

Et si la rentrée a signé un ralentissement,les taux bas ainsi que le contexte économique font de la pierre un placement toujours sur et rassurant.C’est le discours de nombreux professionnels :des Notaires,qui constatent une légère hausse du marché dans les villes avec un attrait tout particulier pour les maisons avec jardin,des agents immobiliers pour qui le secteur de la promotion immobilière se porte bien tant au niveau des investisseurs pour la location que pour l’immobilier de bureaux mais aussi des agents présents sur des territoires plus ruraux,dans l’Aube ou les Ardennes.Le secteur de biens haut de gamme trouve aussi preneur,avec un renforcement de la clientèle parisienne.

Avec le premier confinement, les acheteurs ont eu le temps de murir leur projet et ce temps de réflexion a été mis à profit,parfois aidé de visites virtuelles pour pouvoir sauter le pas une fois le confinement terminé.

Localement notamment à Reims,le secteur est dynamique, porté par les aménagements fortement attractifs effectués par la Municipalité, en particulier pour une population venant et/ou travaillant en Ile de France.

Actuellement ,il y a une tension au niveau du centre-ville à Reims,surtout les maisons.Il y a une vraie et forte demande pour quasiment pas d’offres.Sur les petites surfaces d’investissement,la,c’est plus général sur Reims avec un manque de produits.Tout ce qui est maison avec jardin,même en quartier périphérique,il y a une demande importante,renforcée par l’effet confinement qui a accentué une certaine mobilité des gens,mais c’est le cas à Reims depuis de nombreuses années.

Aujourd’hui, la situation est complexe avec une pénurie de biens à vendre qui garantit une stabilité des prix,sans effondrement du marché ,car la demande est,elle toujours soutenue.

“Néanmoins, une fois cet épisode Covid terminé,les fondamentaux de l’immobilier restent bons.Avec toujours des taux d’intérêts historiquement bas,un attrait des investisseurs pour la pierre qui demeure fort et puis une mobilité des français qui s’accroit grâce au télétravail et donc un intérêt pour des régions telle que la notre qui va augmenter vis à vis des habitants d’Ile- de -France.”

Nastasia Desanti

Matot Braine